We've detected you are coming from a location inside the Americas.

Please choose one of the following:

Close

Etude BSRIA Pompes à Chaleur monde 2017juin 2017

Le Building Services Research and Information Association (BSRIA) a publié une nouvelle série de rapports présentant les dernières tendances sur le marché des pompes à chaleur. Les consultants experts de la division World Market Intelligence à BSRIA ont estimé la valeur du marché mondial des pompes à chaleur air-eau à 4,117 millions de dollars US en 2016, en hausse de 24% par rapport à l’année précédente. En volume, les fournisseurs de pompes à chaleur ont vendu près de 3,0 million d’unités à travers le monde.

Le marché mondial a été fortement encouragé par la demande soutenue issue de la Chine. Les ventes ont accéléré de 45% annuellement, portées par les nouvelles mesures appliquées par le gouvernement central chinois pour la réduction de la pollution environnementale. Entre autre, la politique de remplacement du charbon par l’électricité, mise en place en 2016, a pour but de remplacer petit à petit les 182 millions de poêles conventionnels au charbon répartis dans le pays par des pompes à chaleur hydroniques. Alors que les ventes de pompes à chaleur en Chine étaient en moyenne de 2,5 millions d’unités en 2016, BSRIA prévoit une accélération du marché dans les prochaines années, notamment due à l’adoption plus rapide des pompes à chaleur pour le chauffage central. En 2016 la majorité des PAC air/eau vendues ne fournissaient encore que de l’eau chaude sanitaire.

En Europe, le marché présente des résultats plutôt décevants. Les ventes de PAC air/eau ont progressé de 6,3%, à 405 000 unités, ceci après la croissance de 13% enregistrée l’année précédente. En dépit de la règlementation plus stricte exigeant de mettre sur le marché des produits de chauffage plus économes en énergie, ainsi que de réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments, la demande est restée modeste. Les fournisseurs attribuèrent ce ralentissement de la croissance en 2016 aux élections qui eurent lieu dans plusieurs pays (Royaume Uni, France, Irelande, Autriche, Espagne), et à l’attitude expectative ainsi qu’aux réductions de dépenses publiques qui en résultent. Les prix bas du
pétrole ont aussi joué un rôle en dissuadant le public de s’intéresser aux pompes à chaleur.

Quoi qu’il en soit, la progression des ventes dans le secteur du logement neuf en Europe indique que les consciences s’éveillent et que les pompes à chaleur deviennent de plus en plus populaires. Au total, près d’un quart de million de nouveaux logements devaient être équipés d’une pompe à chaleur en 2016.

Toutes les catégories de produits ont enregistré de bons résultats: Les ventes de mono-bloc air-eau ont progressé de 9,0%, les splits de 6,3%, sur air extrait de 5,4%, et les PAC intégrées aux ballons d’ECS de 4,9%. La France continue de dominer les ventes de PAC air-eau (168 000 unités vendues), suivi de l’Allemagne (60 600), l’Italie (31 400), et la Suède (23 500).

Aux USA le segment des PAC hydroniques demeure limité en comparaison des systèmes de chauffage à air pulsé. Sur les 60 000 unités vendues en 2016, 92% sont des PAC intégrées aux seuls ballons d’ECS. Le National Appliance Energy Conservation Act (NAECA) encourage cette tendance, stipulant que tous les ballons d’ECS d’une taille supérieure à 55 gallons (208 litres) soient équipés d’une pompe à chaleur, depuis 2015. Par conséquent, ce segment de marché a connu une forte croissance en 2015 (+15,5%), suivi d’une croissance de 5,3% en 2016. Bien qu’il existe encore un potentiel de croissance, en particulier sur le segment des PAC pour l’ECS, les fournisseurs américains ont dévoilé à BSRIA les premiers effets contre-productifs du règlement NAECA : les utilisateurs ont commencé à acquérir des chauffe-eaux conventionnels de plus petite taille (50 gallons ou moins), pour éviter d’avoir à acheter des PAC imposantes et chères.

Qui plus est, après plusieurs années de lutte pour augmenter ses ventes, Daikin – le seul fournisseur dans le segment des splits air-eau – a cessé de vendre son modèle de PAC Altherma aux USA. Témoignant que les autres types de PAC sont pratiquement inexistants, BSRIA prédit que le marché US va stagner dans le long terme.